La Casbah d'Alger : un patrimoine mondial

art et culture
La Casbah d'Alger : un patrimoine mondial

Dans l'un des plus beaux sites de la Méditerranée, surplombant les îlots, la vieille ville d'Alger symbolise à elle seule l'histoire de la capitale algérienne.

Au IVe siècle, un comptoir phénicien y était installé. À l'époque ziride, la « casbah » désignait le point culminant de la médina dont elle se différencie aujourd'hui par sa ceinture de remparts qui date de l'époque ottomane. En principe, le soir, les portes sont fermées. 50 000 personnes vivent dans cette cité de maisons blanches aux murs aveugles, aux fenêtres minuscules et aux toits plats qui descendent en cascades vers le port.
La casbah se cache derrière la place des Martyrs, de style typiquement français. La vieille ville paraît immense, mais tous ses habitants s'y connaissent. Vous les croiserez le matin au marché devant les étals de dattes, de nèfles ou de clémentines. Les petits ateliers d'artisans succèdent aux palais, les mosquées aux hammams et aux souks. Classé au patrimoine mondial de l'humanité depuis 1992, le quartier est resté fidèle à lui-même : simple, authentique et chaleureux.

www.casbahdalger.dz/historique.html